Et voici venu le meilleur moment de votre journée pas ouf : les actus de Bob sur les okapis

  • Les okapis sont les seuls animaux vivants de la famille des girafes.

  • Leur langue est assez longue pour nettoyer leurs yeux et leurs oreilles (et dire que j’arrive même pas à toucher mon nez).

  • Les okapis sont dotés de rayure sur leurs jambes et leur fessier. Ces rayures leur servent à se camoufler dans les forets denses en végétation, mais aussi à s’identifier, car chaque individu a des rayures différentes. C’est un peu que les drapeaux des guides touristiques, sauf que c’est leur cul (d’ailleurs, ils peuvent le toucher avec la langue ça aussi).

  • On trouve des okapis à l’état sauvage dans un seul pays. À savoir, la République Démocratique du Congo.

  • La majeure partie du corps de l’okapi est recouverte d’une fourrure foncée et dense. Les okapis produisent également de l’huile à partir de leur peau qui aide à imperméabiliser leur fourrure, une adaptation bénéfique à la vie dans la forêt tropicale.

  • L’okapi est connu depuis longtemps par des populations indigènes, mais l’espèce n’était pas connue au niveau mondial avant 1901, lorsque l’explorateur et colon britannique Harry Johnston a obtenu la peau et le crâne d’un okapi.  Avant cela, des rumeurs concernant une “licorne” vivant dans la forêt en Afrique centrale avaient circulé en Européens.

  • L’okapi reste insaisissable. En fait, il n’y a eu aucune image d’un okapi à l’état sauvage jusqu’en 2008, lorsque la première photo d’un okapi sauvage a été prise par un piège photographique de la Zoological Society of London.

  • Les okapis partagent avec les girafes la réputation d’être silencieux, mais tout comme les girafes, ils émettent des sons pour communiquer. Ils émettent des sons à basse fréquence qui dépassent la portée de l’ouïe humaine, et seules des analyses informatiques peuvent révéler leurs signaux.

  • “Okapi” en anglais se traduit “okapi”.

Q&A

Pourquoi il n’y a plus beaucoup de Q&A ?
Je sais pas.